I-O Pedia

CONNAITRE ET COMPRENDRE LES CANCERS ET LEURS TRAITEMENTS

Les examens médicaux


Prise de sang, biopsie, endoscopie, scanner, PET Scan… Les examens médicaux sont indispensables dans la prise en charge et le suivi d’un cancer. Petit passage en revue des principaux examens.

Les examens médicaux sont incontournables dans la prise en charge d’un cancer. Selon les cas, ils peuvent poursuivre plusieurs objectifs :

  • Poser, confirmer et préciser le diagnostic. Ce qui aide l’équipe médicale à choisir le traitement le plus adapté au cas du patient.
  • Surveiller l’extension de la tumeur au niveau local et/ou détecter d’éventuelles métastases dans d’autres zones du corps.
  • Évaluer la réponse au(x) traitement(s). C’est-à-dire la façon dont le corps en général et le cancer en particulier réagissent aux thérapies anticancers.
  • En suivi postcancer, les examens médicaux permettent de détecter une éventuelle récidive.

Les examens médicaux peuvent être classés en 4 grandes catégories : les analyses biologiques, les techniques d’exploration médicale, l’imagerie médicale et les examens isotopiques.

LES ANALYSES BIOLOGIQUES

  • La biopsie est un examen courant en oncologie. Elle consiste à d’abord prélever un fragment de tissu ou d’organe (peau, poumon, paroi du colon, ganglion?, etc.). Ensuite, l’échantillon est analysé par un anatomopathologiste (1). La biopsie est réalisée sous anesthésie locale ou générale.
  • La prise et l’analyse de sang sont systématiques en cas de cancer. En effet, les tests sanguins permettent de
    • détecter la présence de marqueurs tumoraux (2), ce qui est particulièrement utile pour déterminer si une immunothérapie pourrait être ou est efficace ;
    • mesurer les taux des différentes cellules sanguines (globules blancs, globules rouges et plaquettes) ;
    • repérer et gérer certains effets secondaires des traitements : anémie, carences, infections, saignements, etc.
  • La ponction osseuse consiste à introduire une aiguille creuse dans un os long et d’y aspirer un peu de moelle osseuse. Ce tissu fabrique les cellules du sang à partir des cellules souches (3). La ponction osseuse est particulièrement utilisée dans les cancers liquides (lymphomes ou leucémies).
  • Lors d’une ponction lombaire, une aiguille creuse est introduite entre 2 vertèbres du bas du dos pour prélever du liquide céphalo-rachidien. C’est dans ce liquide stérile que baignent le cerveau et la moelle épinière. Si des cellules cancéreuses s’y trouvent, elles peuvent former des métastases.

Le frottis consiste à prélever quelques cellules sur une muqueuse facilement accessible comme la gorge ou le vagin. Ces cellules sont ensuite analysées au microscope (cytologie).

LES TECHNIQUES EXPLORATOIRES

Le principe des techniques d’exploration médicale repose sur l’introduction d’une petite caméra à l'intérieur d'un organe afin de l'examiner. L’endoscopie est la plus connue et la plus fréquente. Cet examen permet d'explorer l'intérieur d'un organe ou d'une cavité du corps en y introduisant un endoscope.

L'endoscope est un tube fin et souple au bout duquel se trouve une petite caméra. Il peut être équipé de petits instruments chirurgicaux (pince, aiguille, etc.). Il permet alors de pratiquer une biopsie, d’enlever une tumeur, etc.

Selon l’organe examiné, l’endoscopie prend différents noms : bronchoscopie (examen des bronches), cystoscopie (examen de la vessie), colo(no)scopie (examen du gros intestin), etc.

L’IMAGERIE MÉDICALE

Les techniques d’imagerie médicale permettent de visualiser l'intérieur du corps.

  • L’échographie utilise les ultrasons et permet d'examiner de nombreux tissus mous : des organes (cœur, foie, vessie, etc.), des glandes, des vaisseaux sanguins, des muscles, etc. Dans le cadre d’un cancer, l’échographie permet de repérer tumeurs et métastases, de guider une biopsie, d’évaluer la fonction cardiaque, etc.
  • Le scanner ou CT Scan utilise les rayons X. Parfois, un produit de contraste (iode) est injecté avant l’examen proprement dit. Le scanner fournit des images « en tranches » de l’organisme et de ses différents types de tissus. Il permet de localiser précisément la (les) tumeur(s).
  • L’imagerie par résonance magnétique (IRM) nécessite d’injecter un produit de contraste dans le corps du patient. Cet examen fournit des images « en tranches » de l'organisme, sous n'importe quel angle, en 2 ou 3 dimensions.

LES EXAMENS ISOTOPIQUES

Ces examens consistent à injecter un produit légèrement radioactif (isotope) dans le corps du patient. Ce produit a la particularité d’aller se fixer sur les tumeurs cancéreuses. Une caméra dont les capteurs sont sensibles au rayonnement radioactif les enregistre et l'image est reconstituée par ordinateur.

L’examen isotopique le plus fréquent est le PET Scan. Il permet d'examiner l’ensemble du corps en un seul examen et de repérer même de petites tumeurs. Le PET Scan est souvent associé à un scanner.

La scintigraphie osseuse repose sur le même principe que le PET Scan. Il sert à détecter les tumeurs et métastases osseuses.

***notes***

  • (1)L’anatomopathologie est une spécialité médicale qui étudie la morphologie et les caractéristiques biochimiques et génétiques de tissus et/ou de cellules du corps humain.
  • (2)Les marqueurs tumoraux sont des substances spécifiques, libérées dans le sang par certains cancers.
  • (3)Les cellules souches sont les « mères » des autres cellules.

Les principaux examens médicaux

Pour aller plus loin...

L’IMMUNO-ONCOLOGIE EN VIDEO.

L’Immuno-oncologie, une nouvelle
avancée dans la lutte contre le cancer

Une minute pour comprendre...
Le système immunitaire face au cancer

Les différentes approches thérapeutiques
de lutte contre le cancer