NL

Le système immunitaire face au cancer

Le système immunitaire ne se contente pas de lutter contre les virus et les bactéries. Il peut aussi combattre les tumeurs, ce qui permet d’envisager de nouvelles voies thérapeutiques contre le cancer.

On souligne souvent le rôle que joue le système immunitaire dans la défense de l’organisme contre les virus ou les bactéries. Mais lorsqu’il fonctionne bien, le système immunitaire a aussi la capacité de détecter et de détruire les cellules de notre corps qui dégénèrent et qui peuvent devenir cancéreuses.

Il arrive cependant que ce système ne parvienne pas à éliminer toutes les cellules cancéreuses. Cela peut se produire par exemple s’il doit faire face à plusieurs menaces à la fois, ou encore s’il est immunodéprimé, c’est-à-dire « fatigué ». Dans ce cas, certaines cellules cancéreuses parviennent alors à persister dans l’organisme, souvent cachées. Elles ne forment pas toujours une tumeur car le système immunitaire reste malgré tout en alerte. Cette phase d’équilibre peut durer indéfiniment, ou bien se rompre.

Développement des tumeurs

Les cellules cancéreuses possèdent en effet différents mécanismes par lesquels elles tentent d’échapper au système immunitaire : elles peuvent se rendre invisibles à ses yeux, lui envoyer de fausses informations… Si le système immunitaire est « dépassé » par le cancer, la tumeur se développe et devient dangereuse pour l’organisme.

L’ échappement au système immunitaire est donc l’une des voies par lesquelles les cellules cancéreuses colonisent l’organisme. Ceci signifie qu’en stimulant le système immunitaire, en lui redonnant le pouvoir de se défendre contre les attaques cancéreuses, il est possible de rétablir l’équilibre. C’est le principe de l’immunothérapie en cancérologie également appellée Immuno-oncologie.

Ce site Web est optimisé pour l'affichage horizontal sur votre tablette.

Ce site Web est mieux vu en utilisant l'affichage vertical sur votre appareil mobile.